CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
Un chapeau qui vous convient?
Démon
Messages : 7
Date d'inscription : 14/02/2014
Localisation : derrière toi~
avatar
Anton McCarpenteer
Sam 15 Fév - 7:41

Anton MacCarpenteer


Age — se dit avoir 28, en a beaucoup plus
Date de naissance — 14 Mars 20XX
Orientation — Hétéro
Profession — Chapelier
Race — Démon
Le Code du règlement — Candy aime les bonbons acides !

Votre personnage


Son Caractère


Anton est une personne assez étrange dans le fait qu'il semble totalement exempt de logique comme l'entend le sens commun.
D'un naturel très calme et joyeux, il ne semble pas affecté par la tristesse d'un endroit ou d'une situation et essayera, souvent avec l'effet inverse, de détendre l'atmosphère.
Bien sûr, il n'en reste pas moins un démon et montrera beaucoup d'intérêt dans des activités telles que les mauvaise farces, terrorisé des inconnu, s'amuser à faire tourner en rond les maîtres qui promènes leurs chiens ou tout simplement manger des sucreries par kilos entier sans prendre un seul gramme. Il est donc d'un naturel très doux voir même contraire à l'idéale de sa race.
Quand on le connais un peu mieux, on peut toutefois voir qu'il est un peu plus profond qu'il n'en a l'air et que son apparente excentricité n'est que la coquille dans laquelle se réfugie un esprit intelligent et distingué mais qui est trop timide pour le montrer réellement, préférant le masque de la bouffonnerie.
Il semble aussi qu'il ait une peur bleue des lapins blanc, pas les peluches ou les autres lapins mais les lapins blancs bien vivants.

Son physique

Grand d'environ un mètre quatre-vingt dix,il n'est toutefois pas conçu sur le modèle de l'asperge mais à des proportions harmonieuses qui affirme une certaine hygiène de vie. Sa peau est mât, son visage symétrique n'est ni beau ni laid et seuls ses yeux d'un verts brillant rehaussé par deux petits tatouages en dessous de ses yeux permettent de pouvoir se faire une opinion, selon nos goûts pour les couleurs. Il a de très longs cheveux rouges et hirsutes partant naturellement vers l'arrière, en pointes et de façon totalement naturelle, prouvant aussi son appartenance à l'espèce des démons.
Quant il décide que le moment est bien avisé,c'est à dire pour le fun, il peut faire apparaître de longues ailes d'oiseau aussi rouge que ses cheveux et d'une envergure impressionnante (beaucoup moins que celle d'un ange toutefois)   et une queue de diable filiforme de la même couleur. Il porte toujours sur lui un chapeau, souvent un haut de forme mais rien n'est définit, on peut le voir en aristocrate anglais du XIX ème un jour et en cowboy le surlendemain. Cela dépend de son humeur, après tout c'est sa tenue qui s'accorde avec le chapeau et non l'inverse.

Son histoire

*23 Mars 20XX*
Je tiens ce journal comme étant la dernière source de pure vérité dans ce monde de merde, après la première vague d'infection, la moitié de Londres a été décimée et la famine fait rage. Bordel, j'ai dût attendre deux putains d'heures pour un morceau de pain! Personne n'se dire quoi que ce soit, pour éviter les risques d'infection la loi martiale est tombée et tout le monde est soumit au couvre-feu. Personne ne se rebelle, les soldats font trop peurs avec leurs fusils et leurs muscles, ils les nourrissent bien ces salauds.

*4 Mai 20XX*
Hier, c'était la panique, les malades deviennent des monstres, y'en a un qui a totalement perdu les pédales et a déchiqueté le cou de l'infirmière qui s'occupait de lui et l'a vidée de son sang.
Il semblerait qu'il ai aussi décimé tout un régiment dans un accès de fureur destructrice, a main nues en plus! Bon, la poudre a parlé mais quand même j'en ai passé une de ces nuits à m'imaginer qu'un jour il pourrait y en avoir plusieurs des comme ça.
J'ai peur, ma petite amie a peur, Londres a peur de la fin du monde.

*24 Mai 20XX*
Y'en eu un autre. Un autre monstre, en fait maintenant y'en a plusieurs, des hommes-bêtes, des "anges", des "démons", des "vampires", ils sont au moins une centaine maintenant et ils semblent immunisés envers la "néo-peste". J'ai vu avec le peu de connexion Internet que j'ai pu obtenir en piratant un routeur de l'armée qu'ils sont partout et semblent quasiment tous nous considérés comme de la bouffe. Les humains normaux sont de beaux salauds aussi, à disséquer tout ceux qu'ils trouvent pour voir pourquoi ils ont survécus à la maladie et pas les autres.
Je suis profondément dégoûté.

*5 Juin 20XX*

On a réussi à obtenir une autorisation à aller chez mes parents, en campagne. Là bas, à ce qu'il parait, la maladie ne semble pas avoir fait trop de dommages. L'armée à pris pas mal de pouvoir en ce moment, j'ai peur que l'on retourne à un gouvernement totalitaire. Enfin, accueil a été chaleureux, faut croire que l'on se rend compte des vrais valeurs que pendant ce genre de situation.
La vie est plutôt belle ici comparée au chaos régnant en ville. Personne ne sait réellement se qui se passe là bas. On pense que j'exagère. Le gouvernement a fait du bon boulot.

*8 Juillet 20XX*
Elle m'a avoué ne plus avoir eu ses règles depuis plus d'un mois, c'est pas le moment pour élever un enfant merde! Je comprend pas, on s'est toujours protégé, y'a forcément une autre explication, surtout qu'elle commence a devenir distante envers moi.
Mon cœur se brise en morceaux de plus en plus petit en envisageant se que ça pourrait cacher.

*15 Septembre 20XX*

Après un été plutôt tranquille, une bombe a pété au dessus de Londres, un nouveau nuage de fumée infectée l'a recouverte d'un voile de mort. Plus de réfugiés sont venu en campagne, allant tous dans des camps de quarantaines. Tous avec la même histoire: des morts de partout, une maladie aux symptômes radicalement différent selon les personnes, une armée toute puissante, la famine et parfois des monstres qui ne cherchent qu'à massacrer les survivants.
L'horreur quoi.
Elle commence à avoir le nez qui coule, ça peut être qu'un simple rhume mais j'ai peur que les habitants ne prennent peur et ne la lynche. Je hais notre époque...

*30 Septembre 20XX*

Merde, des militaires ont débarqués chez nous pour la prendre, la mettre dans un de ces camps où la seule option est de mourir.
Elle a pleuré, a avoué avoir été mordue par un malade un jour, m'a prise dans ses bras,j'ai fait un choix, je l'ai embrassé sur la bouche. Jamais je ne me séparerais d'elle, jamais.

* 1 Octobre 20XX*

On voit enfin le camp après ce départ précipité, j'ai essayé de la rassuré sans grand succès. Je pari qu'elle sentait que j'étais aussi terrorisé et perdu qu'elle, avec l'assurance de mourir dans les prochains jours, semaines ou mois.
L'ambiance est malsaine ici, pas un seul coin de verdure ou même d'espace externe. On est en fait dans une sorte d'hôpital, les malades ou les suspectés de l'êtres qui ont de la chance comme nous, ont droit à des chambres. Les moins chanceux s'accumulent dans les couloirs et polluent l'air en agonisant dedans. Toutes les fenêtres sont condamnés et on est plongé en permanence dans une semi-obscurité morbide où tout devient cauchemardesque.

*3 Octobre 20XX*
Je commence à tousser beaucoup.
Ses symptômes se sont aggravés et je la veille du mieux que je peux avec le seul médecin qui a l'air attentionné ici. Au fil d'une discussion j'ai appris que le fait d'être demandé à l'infirmerie du camp est une condamnation à mort.
Je m'en souviendrais.

*10 Octobre 20XX*
J'ai de plus en plus de mal a respirer normalement, je tousse presque tout le temps.
Son état dégénère,elle commence à avoir froid tout le temps, j'en suis même à être torse nu et m'allonger du mieux que je peux près d'elle pour la réchauffer mais elle continu de grelotter.
Je n'ose pas le lui montrer mais dès que je sort de la chambre pour chercher le maigre repas qui la retient en vie chaque jour, j'ai envie de m'agenouiller et d'hurler assez fort pour que l'univers, ou même dieu m'entende et la sauve.
J'ai essayé une fois, aucun son n'est sortit de ma gorge, juste des larmes acides sortaient de mes yeux.

*12 Octobre 20XX*

C'est la fin, je la revois encore, avec les joues pleines et rouges et le sourire en fendant le visage, elle n'est plus que l'ombre d'elle même, peut être qu'elle me vois ainsi moi aussi sans doute.
Il est impossible de la réchauffer, même pas un peu, elle ne sent plus ses membres. J'ai envie de m'arracher les yeux à chaque fois que je la vois. J'ai envie d'être fort pour elle. Les regards méprisants des infirmières et de la plupart des employés ici montrait que je n'était qu'un vermisseau qui se rendait fou pour une bêtise, comme si ma maladie avait fait de nous des charges négligeable, des animaux.

Je me suis identifié aux monstres pour la première fois, ils ont peut être vécus la même choses que moi?


*13 Octobre 20XX*

Elle est morte dans mes bras, j'ai pas réalisé au début mais elle est morte dans mes bras, après m'avoir dit qu'elle m'aimait.
Je me hais. Je ne m'alimente plus, ne me nettoie plus, je me suis accroché à son corps en suppliant de me la laisser encore un peu plus longtemps. J'en ai même pleuré.
J'ai été battu pour ça. Un truc en moi s'est brisé, je ne sais pas quoi, mais avant ça aurait paru important.
C'est la fin du monde, elle n'existe plus. Qu'est ce que je vais devenir?
Ma toux s'accompagne de sang. Je m'en tape.

*25 Décembre 20XX*

Je vais peut être enfin mourir.
J'ai discuté avec une porte aujourd'hui, c'est marrant les portes.
Les chats peuvent donner des robes d'apparat qui peuvent donner des chocolats.
J'ai mangé de la dinde, elle a bien aimé la dinde. La vie est belle ici. Je ris souvent mais parfois il y a de méchants monsieurs qui me dise qu'elle est morte. Elle ne dit rien et moi je ri, les méchants monsieur n'ont pas l'air de savoir regarder bien en face des trous.

*1 Patroussé 58740ftf*

CHAPEAUX!!!!

*5 Février 20XX+1*

J'ai retrouvé ce journal dans les effets personnels d'Anton, le pauvre garçon, j'ai tout lu, il est mort aujourd'hui à minuit précise dans une fièvre délirante accompagnées de toux sanguinolentes, il est l'un des malades ayant eu une longévité remarquablement élevée malgré la gravité des symptômes qu'il a eu.
Il semblait avoir des hallucinations concernant la présence de son amante décédée quelques mois plus tôt. Il a aussi développé une fascination maladive envers les chapeaux et en exigeait chaque semaine un nouveau sous peine de faire "des choses pas gentilles". Venant d'un fou particulièrement instable, il fallait agréé à ses exigences dans la mesure du possible. On ne sais pas où un homme qui a tout perdu peut aller. Son corps sera incinéré dans deux jours.
C'est dommage, il était plein de qualités avant son changement de personnalité. Qu'il repose en paix.

*5 Février 20XX+1 (suite)*

Il s'est réveillé, il est redevenu presque normal et a demandé quel jour nous étions, puis il a regardé avec insistance un des membres du personnel soignant qui aurait était particulièrement acide avec son amante. Je ne sais pas comment décrire cela mais cet homme en a fait exploser un autre par la seule force de sa pensée, enfin, il l'a plutôt ratatiné au sol.
Puis il s'est levé le plus normalement du monde de la table d'autopsie où on venait de le poser, dévoilant des très longue ailes aussi rouges que ses cheveux et une fine queue finissant en flèche.
Il est allé fouillé un peu partout, suivit par moi et quelques autres, a ignoré royalement la sécurité et s'est vite mit en smoking a prit un haut de forme et m'a serré la main come si de rien n'était. Il est juste a coté de moi et attend que je finisse d'écrire cette entrée du journal. Il a dissimulé ses ailes et sa queue maintenant.Il est devenu l'un des êtres qu'il redoutait tant. En fait je crois qu'Anton est réellement mort, c'est une autre personne qu'il y a à coté de moi.

*24 Mai 2413*

Après quelques centaines d'années d'errances m'ayant permit de maîtriser mon "pouvoir" et mon art de la chapellerie, j'ai trouvé une petite ville où un vieux sulfureux comme moi trouvera sûrement sa place. Elle s'appelle Glasgow.
Sinon, faudra que je pense à acheter un nouveau journal, c'est la dernière page d'une histoire.
Non, sérieux vieux, y'a plus de papier de libre dedans!
Derrière votre écran


Ton âge — 16
Comment nous as tu trouvé — J'ai été invité personnellement %D
Comment trouve tu le forum — Très beau
Un commentaire — Franchement, j'espère qu'on continura d'un bon pied cette nouvelle aventure!

Un chapeau qui vous convient?
Démon
Messages : 7
Date d'inscription : 14/02/2014
Localisation : derrière toi~
avatar
Anton McCarpenteer
Ven 21 Fév - 21:32

Bon bah finit :p

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Aslinn CampbellCandy McLawrence — Merci à toi d'avoir créé un aussi beau forum franchement bravo pour ton superbe travail !